Nourrissage des oiseaux

Publié le par Groupe LPO 31

Le dimanche 6 novembre 2016, de 14 à 17h, a eu lieu un nouvel Atelier de "Fabrication de mangeoires à oiseaux".

Atelier mangeoire animé par le Groupe LPO 31 - photo Géraldine Ballon

Atelier mangeoire animé par le Groupe LPO 31 - photo Géraldine Ballon

Une dizaine de participant a eu la possibilité de s’exercer au maniement d’outils à bois, ou bien de jouer avec du plastique de recyclage tel que celui des bouteilles d’eau minérale. N’en doutez pas, concentration, surprise, habileté et improvisation ont été au programme, ainsi que la bonne humeur et la convivialité. Mais à propos de mangeoires, nous tenons à procéder à quelques rappels et conseils.

Mésange bleue et Mésange charbonnière consommant des boules de graisse

Mésange bleue et Mésange charbonnière consommant des boules de graisse

L'oiseau en hiver :

Quelques rappels et conseils

 

Les oiseaux passant l'hiver dans nos jardins meurent des effets conjugués et cumulés de la faim et du froid quand les températures sont trop basses.

L’énergie que procurent les aliments aide à lutter contre les basses températures et compensent partiellement des ressources alimentaires habituelles qui font drastiquement défaut en cette saison.

Les apports des mangeoires sont donc particulièrement importants lorsqu'il fait très froid, et encore plus lorsque la neige recouvre les autres sources de nourriture. Au contraire des geais des chênes qui constituent des réserves qu'ils stockent et peuvent retrouver même sous une couche de neige, les passereaux vivent au jour le jour, en quelque sorte constamment sur le fil du rasoir.

Les mois de janvier et février sont les plus critiques pour les passereaux, qui ont peu de réserves corporelles.

C'est pourquoi, vous pouvez les aider en installant des mangeoires et des points d'eau dans votre jardin ou sur votre balcon.

Il faut savoir que les oiseaux ont besoin d’aliments riches en glucides et en graisses, ce qui leur permet de résister aux longues nuits froides et d'être actif pour chercher sa nourriture le jour. 

Verdier d'Europe au plateau de nourrissage

Verdier d'Europe au plateau de nourrissage

Ce qu’il faut retenir :

 

  • Donnez lorsque les oiseaux en ont le plus besoin : tôt le matin et en fin d'après-midi (les petits oiseaux ont besoin de reconstituer leurs réserves corporelles après et avant une longue nuit).
  • Prévoir plusieurs endroits pour limiter les risques de maladies (et leur propagation, comme la poxvirose) et éviter les disputes qui pénalisent les oiseaux les plus petits.
  • Si vous avez commencé à nourrir les oiseaux au début de l'hiver, n'arrêtez pas de le faire brusquement, notamment s'il faut encore froid (période de gel ou neige) : les oiseaux habitués à venir chez vous auraient alors beaucoup de mal à chercher de la nourriture ailleurs.
  • Ne pas placer la nourriture à portée immédiate des prédateurs : les mangeoires doivent être installées hors de portée des chats, en hauteur par exemple à 1 m 50. Certaines espèces se nourrissent à terre : moineaux, pinsons, merles, grives et rouge gorge parfois. Si vous disposez la nourriture à terre, éloignez-la des buissons où ils peuvent se cacher. Toutefois, une règle d'or consiste à trouver un emplacement qui permettra à l'oiseau, qui fuit par exemple un épervier, de trouver très rapidement un abri, comme par exemple une haie touffue). Choisir donc un terrain à découvert, mais si possible avec un lieu de fuite à proximité immédiate.
  • Il existe différents types de mangeoires (plateau, trémie, filet suspendu…) : le choix de la mangeoire peut attirer de façon privilégiée telle ou telle espèce ; mais il est peu important finalement que la mangeoire ait une forme précise : le plus important est que les mangeoires soient approvisionnées et entretenues régulièrement.
  • Les oiseaux n'ont pas seulement besoin de nourriture, il faut penser aussi à mettre de l'eau propre à leur disposition, pour qu'ils puissent boire et s'y baigner pour entretenir leur plumage. L'eau doit être changée régulièrement. Lors des basses températures pouvant geler l'eau, il est possible de poser dans l'eau un caillou qui va retarder l'action du gel. Ne jamais ajouter dans l'eau de produits tels qu'alcool ou glycérine pour prévenir le gel. Plus important que tout, il faut veiller à la hauteur de l'eau qui doit être faible et rapportée à la taille des pattes des passereaux. En cas de gel, cassez régulièrement la glace, versez de l'eau chaude : l'hiver, il est très difficile pour les oiseaux de trouver où s'abreuver. Si le sol est recouvert de neige non durcie, les besoins en eau sont moins urgents, mais il ne faut pas pour autant cesser d'alimenter les points d'eau.
Mésange charbonnière consommant des graines de tournesol

Mésange charbonnière consommant des graines de tournesol

Quel type de nourriture ?

 

Chaque espèce d'oiseau a ses propres besoins : ce qui convient au Pinson ne convient pas forcément au Rouge-gorge. Il est donc préférable de VARIER la nourriture offerte. En outre chaque espèce  adopte un comportement spécifique au nourrissage. Les plus arboricoles préfèrent rester en hauteur.  Les oiseaux qui trouvent leur nourriture naturelle au sol ou dans les buissons bas gardent cette préférence.

  • Les graines :

Les graines de tournesol strié sont appréciées par tous les granivores (Verdiers d'Europe, Pinsons des arbres et du Nord...) mais aussi par les mésanges, le Chardonneret élégant, le Tarin des aulnes, la Sittelle torchepot, le Pic épeiche... Les mélanges mixtes (type "pour canaris") seront plutôt disposés sur le sol pour nourrir les pinsons, les moineaux... Les mésanges et les verdiers ne les apprécient pas trop. Préférez si possible les productions biologiques.

  • Les fruits :

Plusieurs oiseaux, en particulier les turdidés (merles, grives..) apprécient les fruits (pommes, poires...) mûrs déposés sur le sol. Étaler une brouette de compost sur le sol gelé, les merles vont adorer ! Ils le retournent et cherchent les lombrics.

  • Les graisses :

Pensez également aux graisses animales ou végétales (beurre, margarine...) Si vous décidez d'acheter des pains de graisse ou des boules de graisse, attention à certains produits industriels si peu appétissants que les oiseaux s'en détournent rapidement. Les pains ou boule de graisse sont indispensables lorsque les températures sont basses.

  • Autres sources d'énergie :

Vous pouvez déposer vos restes de repas (comme le riz bouilli, les gâteaux rassis, les pommes de terre cuites, les croûtes de fromage...) ; Il est aussi possible de donner aux oiseaux des vers de farine déshydratés qu'il convient de ne pas servir sans les avoir au préalable réhydratés.

Évitez de donner aux oiseaux des aliments salés, cacahuètes salées ou grillées, pain sec ou grillé, des biscottes, de la noix de coco séchée, des graines de lin ou de ricin. Évitez impérativement la mie de pain, source d'occlusions intestinales.

Nourrissage des oiseaux

Important : règles d'hygiène

 

Quelle que soit la saison, il est important de nettoyer et désinfecter les mangeoires régulièrement afin d’éviter la transmission de maladies par les fientes ou les restes d’aliments. 

Les lieux de nourrissage étant des zones de contact entre les oiseaux, ceux-ci contractent plus facilement des pathologies (salmonellose...).

Les mangeoires tables ou plateaux sont plus exposées aux risques d’infection que les distributeurs automatiques.

Il faut respecter les règles d’hygiène de base : évitez de les nettoyer à l’intérieur de la maison, utilisez des outils de récurage spécifiques et portez des gants. Enfin, lavez-vous toujours les mains avec du savon !

Publié dans Accueil, Refuges LPO, Agenda