La Mésange à longue queue

Publié le par Groupe LPO 31

Cet oiseau possède un corps arrondi et une très longue queue. C’est grâce à cette longue queue étagée, couverte de noir, blanc, brun et rose que l’on ne peut confondre cette mésange avec aucun autre oiseau. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel entre les adultes. Malgré son nom, ce n’est pas une véritable mésange et elle n’appartient pas à la même famille que les autres mésanges. Elle est répertoriée sous le nom de : Aegithalos caudatus europaeus et elle habite pratiquement dans toute l’Europe.

Mésange à longue queue - photo de Michel Bouchet 2016

Mésange à longue queue - photo de Michel Bouchet 2016

L’habitat préféré de la mésange à longue queue sont les zones de feuillus, conifères ainsi que parcs, buissons et haies. Le nid est remarquable, d’une architecture très soignée. Il est fait de mousse, lichens, fils de toiles d’araignées et sa forme est en forme de boule allongée. L’intérieur est couvert d’une grande quantité de petites plumes. Elle fait preuve d’un certain comportement grégaire, passant l’essentiel de sa vie au sein d’un groupe familial ou en bande de plusieurs familles. Durant leur incessante quête de nourriture, les mésanges à longue queue, fort discrètes, ne restent que quelques secondes ou minutes dans le même arbre, changeant rapidement de support. Elles communiquent par des cris ou des chants, eux aussi très discrets, qui prennent la forme de « tchirr ». Le bec étant court, trapu et faible, la mésange à longue queue se nourrit surtout d’insectes, larves et œufs ainsi que quelques petites graines molles. Elle descend rarement à terre pour se nourrir.

Selon les températures hivernales, on peut également voir une autre espèce. C’est l’espèce nordique appelée : Aegithalos caudatus caudatus qui possède une tête entièrement blanche.

M.B.

Mésange à longue queue - photo de Michel Bouchet 2016

Mésange à longue queue - photo de Michel Bouchet 2016

Publié dans Accueil