Urgent : répondez vite à la consultation publique sur les cages-pièges

Publié le par Groupe LPO 31

Urgent : répondez vite à la consultation publique sur les cages-pièges

Avant le 10 juin, rejetez cette proposition de modification des cages-pièges qui est préjudiciable aux populations de Visons d’Europe, espèce menacée d’extinction en France.

Comment piéger le Vison d’Amérique, espèce nuisible invasive, sans nuire au Vison d’Europe, en danger critique d’extinction ? Dans un arrêté en cours de consultation jusqu’au vendredi 10 juin qui renouvelle le classement des espèces nuisibles du groupe 1, c'est-à-dire les espèces exotiques, le ministère tente de résoudre ce dilemme en permettant l’utilisation de nouveaux types de cages, qui ne font pas l’unanimité.

Au contraire, une nouveauté est introduite, concernant le piégeage dans les zones de présence du Vison d'Europe : le ministère de l’environnement prévoit de ne plus rendre obligatoire, l’installation, sur les cages-pièges utilisées, de trappes permettant l’évasion des Visons d’Europe, espèce protégée en France. L’arrêté introduit la possibilité d'utiliser à la place une balise électronique signalant à distance le déclenchement du piège qui permettrait en cas de capture de Vison d’Europe, de relever le piège dans les 4 heures suivant son déclenchement.

La LPO, comme FNE, considère que cet assouplissement est préjudiciable pour les Visons d’Europe. Cette dérogation, qui ne présente que des inconvénients et aucun avantage pour cette espèce menacée doit donc être supprimée du projet d'arrêté. Nous vous invitons à la rejeter dans votre réponse.

Attention, les réponses pour être comptabilisées dans la synthèse du ministère, doivent être personnelles et non « copiées-collées ». Voici quelques éléments pour vous aider à répondre :

  • Le Vison d'Europe est une espèce gravement menacée en France (classée « en danger » sur la liste rouge de l'UICN) et le piégeage du Vison d’Amérique est l’une des causes de sa régression.
  • Le Plan National d'Action pour le Vison d'Europe recommande la mise en place obligatoire, sans dérogation, d'une trappe à vison sur les pièges-cages, de manière à permettre aux femelles gestantes ou allaitantes de s'échapper.
  • La possibilité de déroger en utilisant une balise électronique ne répond à aucune nécessité de meilleure protection du Vison d'Europe, elle n'a pas été demandée par les experts et scientifiques spécialistes de l'espèce.
  • Enfin, le Vison d'Europe est une espèce crépusculaire et nocturne, la probabilité de capture est donc plus élevée en début de nuit. L'obligation de relever le piège dans les 4 heures suivant son déclenchement risque donc inévitablement de ne pas être respectée en cas de déclenchement nocturne du piège. Or, si une femelle allaitante est dans l'impossibilité de nourrir ses jeunes durant toute la nuit, cela met en danger la portée.

Source : Société Française pour l’Etude et la Protection des Mammifères (SFEPM