Adhérer à une association et protéger la faune et la flore

Publié le par Groupe LPO 31

Adhérer à une association et protéger la faune et la flore

Article du site www.rustica.fr

Pour protéger la planète jardin, chaque geste compte. Conseils d'Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

Journaliste, producteur et réalisateur de télévision, Allain Bougrain-Dubourg recommande l’adhésion à une association de protection de la nature. " Cet acte de solidarité permet d’obtenir des informations grâce à la compétence des organisations non gouvernementales. Le bénévolat constitue un levier essentiel pour le changement. De nombreux jeunes retraités apportent déjà leurs compétences dans la gestion des dossiers ou dans l’action sur le terrain. Les centres de soins pour la faune sauvage, par exemple, manquent d’un réseau solidaire facilitant le transport des animaux recueillis.” Autre façon de coopérer : répondre aux appels aux dons. De plus en plus “ciblés”, ils permettent de savoir précisément où vont les sommes engagées. Pour participer à la préservation des oiseaux migrateurs, la LPO a mis en place une “mission migration” qui dresse un état des lieux et agit en faveur de telle ou telle espèce. Par ailleurs, il est indispensable de faire du prosélytisme auprès de ses proches, car nombreux sont ceux qui n’ont pas d’informations sur le sujet. Le dialogue écrit ou oral auprès des élus de terrain s’inscrit dans cette démarche."
Au total, 17000 espèces animales et végétales sont menacées ! Pour le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), il y a urgence à s’engager. “Sans insectes pollinisateurs, 30 % de la production agro-alimentaire s’effondrerait”.

Publié dans Accueil