Braconnage du Bruant ortolan dans les Landes : l’État continue à fermer les yeux !

Publié le par Groupe LPO 31

Braconnage du Bruant ortolan dans les Landes : l’État continue à fermer les yeux !

Communiqué de presse de la LPO France - Jeudi 27 Août

 

Braconnage du Bruant ortolan dans les Landes : l’Etat continue à fermer les yeux !

 

Dès 9 heures du matin aujourd’hui, les équipes de la LPO et du CABS (Committee Against Bird Slaughter) sont, une fois encore, intervenues dans les Landes pour dénoncer le braconnage du Bruant ortolan qui sévit sur le territoire français.

Chaque année, près de 30 000 ortolans, pourtant inscrits sur la liste des oiseaux protégés depuis 1999, sont capturés et souvent vendus sous le manteau, jusqu’à 150 € après engraissement entre la mi-août et la mi-septembre. Puis vient le tour des pinsons à l’automne, suivant les mêmes procédés (matoles et cages-pièges). Les autorités, pourtant chargées de faire appliquer la loi et la règlementation, invoquent la « tolérance ». Pour la LPO, cette situation est intolérable.

 

Ce matin, plusieurs sites de captures ont été repérés par nos équipes notamment sur la commune de Morcenx (Landes). Une trentaine d’installations composées de matoles et d’oiseaux capturés et emprisonnés ont été identifiées. De nombreux oiseaux, qui faisaient office d’appelants, ont pu être libérés. Les blessés quant à eux ont été acheminés dans les centres de sauvegarde.

 

En cours de matinée, les équipes de la LPO et du Cabs ont porté plainte contre X sur la commune de Mont de Marsan (Landes) pour braconnage, utilisation d’engins prohibés et détention d’espèces protégées… en espérant que cette fois, elles ne seront pas classées.

 

Pour rappel, en Europe de l’Ouest, les populations sont dans un état de conservation défavorable, suite à un déclin mesuré de 84% intervenu essentiellement durant les années 1980. Il s’agit de l’un des plus importants taux de déclin pour un passereau en Europe depuis 30 ans.

 

En France, l’État demande à la police de la nature (ONCFS) de ne pas constater les infractions en invoquant ce qu’il appelle la « tolérance ». Les sanctions infligées aux quelques contrevenants pris sur le fait grâce à la persévérance des associations du réseau BirdLife International (La LPO pour la France) sont ridiculement symboliques. La situation est dénoncée par les agents eux-mêmes qui vivent de plus en plus mal cette situation de non droit.

 

En écho aux engagements du Président de la République qui affirmait en 2012 vouloir faire de la France un pays exemplaire en matière de biodiversité, la LPO lance une pétition de grande ampleur intitulée « Mettons fin au massacre illégal des oiseaux familiers »

 

Tous concernés !

Chaque citoyen peut appeler par cette pétition nos gouvernants à mettre fin à ces pratiques barbares et faire appliquer le « simple » respect de la loi !

 

Aidez-nous à atteindre cet objectif en signant la pétition et en la faisant circuler :

- voir lien ci-dessous --

Braconnage du Bruant ortolan dans les Landes : l’État continue à fermer les yeux !

Publié dans Accueil