Jardiner propre, épisode 1 : les limaces au jardin...

Publié le par Groupe LPO 31

 

La limace et l’escargot….. Non ce n’est pas le début d’une Fable de La Fontaine, mais le cauchemar du jardinier !
Ils attaquent dès les premiers beaux jours et jusqu’à l’automne ; ils font bombance de pratiquement toutes les plantes, de la tige à la feuille, des bulbes aux jeunes plants, à la nuit tombée le plus souvent. Leur activité de surface est en effet essentiellement nocturne mais dépend surtout de la température et de l'humidité. Ainsi, les limaces seront actives également de jour si le temps est frais et humide. 
 
Les « anti-limaces » classiques sont des granulés à base de métaldehyde : il s’agit de pesticides, qui ne sont pas sans danger pour les animaux domestiques ni pour les hommes. Polluant l’eau, la terre et les végétaux, ils ont des effets néfastes sur les auxiliaires du jardinier. Il est donc important de trouver des solutions alternatives ou préventives tant au potager qu’au jardin d’ornement. 
Jardiner propre, épisode 1 : les limaces au jardin...

Comment repousser les limaces « proprement » ?

 
Pour dissuader les limaces d’attaquer les plantations, voici les remèdes naturels les plus utilisés :
 
Entourez vos plants de cendre, de sciure, de coquille d’œufs écrasées, de marc de café, d’écorce de pin ou du sable ;
Enterrez dans le sol des pots de yaourt contenant 1 à 2 cm de bière ; couvrez d’une tuile pour protégez de la pluie ; la bière attire les limaces (à changer une fois par semaine au minimum selon le succès de l’opération) ; Cette méthode a cependant un désavantage non négligeable, à savoir le risque de piéger d’autres espèces.
Au moment des semis, vous pouvez aussi mélanger du poivre blanc aux semis ;
Protégez le compost (les limaces sont attirées par les plantes fanées ou pourries), et veiller à ne pas disséminer larves et oeufs en le répartissant au jardin ;
Arroser le matin, pour les faire sortir et les ramasser ;
Déposez des planches de bois ou des pots de fleurs retournés pour récupérer les limaces qui iront s'y abriter en journée ;
Vous pouvez également vous procurer en jardinerie des œufs de nématodes, petits vers inoffensifs pour les cultures mais qui s’attaquent aux limaces.
Le Phosphate de fer, non toxique pour les autres espèces et pour le milieu, peut être utilisé (Ferramol, en jardineries).
 
Hélas, aucune de ces méthodes cependant n’est efficace à 100 %, le mieux étant de les cumuler. 
Ayez recours aux plantes répulsives :
 
Les plantes suivantes seraient répulsives : moutarde, persil, trèfle, cerfeuil, pomme de terre, capucine, tagettes, bégonias, cassis; 
Vous pouvez également faire macérer les plantes qui les repoussent (bégonia ou feuilles de cassissier), et tremper vos plants dans la préparation ;
Le purin de fougères repousse limaces et escargots : laissez macérer 15 jours 1 part de fougères pour 5 parts d’eau et répartir cette mixture autour des plants.

 

Favorisez les auxiliaires du jardin :
 
Hérisson, musaraignes, oiseaux, batraciens, carabes ou reptiles sont des prédateurs naturels des limaces.
En empoisonnant les limaces et escargots avec des « anti-limaces », vous touchez toute la chaine alimentaire et détruisez également leurs prédateurs.
Au contraire, favorisez leur présence, par exemple en aménageant des abris naturels et soyez vigilants aux zones de danger comme les points d’eau (bassin et mare).
 
Pour notre ami le hérisson par exemple, une simple caisse retournée, recouverte de feuilles, avec une entrée, suffit à l’accueillir. Il affectionne également tas de bois, haies et tas de feuilles séchées.
Le crapaud, friand de limaces et d’araignées, aime les petits coins humides et obscurs dans lesquels il s'abrite durant la journée. Il est simple de lui confectionner un abri : quelques grosses pierres, des plaques d'écorces, un pot de préférence en grès qu'il suffit de retourner feront l’affaire. 

 

Le cas de la limace léopard :
 
La limace léopard, Limax maximus, est inoffensive : cette espèce au corps gris tacheté de points noirs se nourrit de plantes en décomposition, de mousses, de champignons, de bois morts et parfois même de congénères morts. La limace léopard participe donc activement à décomposer la matière organique morte et c’est une alliée du jardin. Oui vous avez bien lu, une limace amie du jardinier !
Cette espèce habite les milieux humides, souvent à proximité de l’eau, mais aussi des jardins, parcs et bois.
(Autres noms : limace cendrée, grande loche grise, grande limace cendrée, grande limace grise)
Source : Refuges LPO Infos, EDITO n°12.
 
Vous connaissez d’autres trucs et astuces pour lutter naturellement contre les limaces ? N’hésitez pas à les partager avec nous ! 

 

Publié dans Accueil, Refuges LPO