2015 – 2017 : trois années dédiées aux rapaces nocturnes

Publié le par Groupe LPO 31

La France métropolitaine a la chance d’héberger, sur tout ou partie de son territoire, 9 espèces de rapaces nocturnes : le Petit duc scops (migrateur), le Hibou moyen duc, le Hibou des marais, le Grand-duc d’Europe, la Chevêchette d’Europe, la Chouette de Tengmalm, la Chevêche d’Athéna, la Chouette hulotte et l’Effraie des clochers.
2015 – 2017 : trois années dédiées aux rapaces nocturnes
Grace aux suivis d’espèces spécifiques, souvent régionaux, on sait déjà que malheureusement certaines espèces sont menacées, pour des raisons multifactorielles (habitat menacé, usage des pesticides, circulation routière…).
La spécificité de cette enquête tient à son envergure, puisqu’elle concerne l’ensemble du territoire, et à la simultanéité des prospections sur des périodes bien définies. Les rapaces nocturnes n’avaient jamais encore fait l’objet d’une enquête nationale spécifique.
2015 – 2017 : trois années dédiées aux rapaces nocturnes
Depuis cette année 2015 et jusqu’en 2017, un recensement national des rapaces nocturnes est donc réalisé.
L’objectif de cette enquête, coordonnée par la LPO, le GODS (Groupe Ornithologique des Deux Sèvres) et le CNRS de Chizé est double :
 
  • réaliser un inventaire des populations de rapaces nocturnes, afin de mieux connaitre leur effectif et leur répartition à l’échelle de la France,
  • et initier un suivi, qui devrait permettre d’adapter leur statut de conservation.
 
En pratique, afin de couvrir l’ensemble du territoire de façon homogène, cette enquête s’effectue sur un échantillonnage de 2007 carrés de 25 km2, sur lesquels sont répartis 25 points d’écoute, idéalement tous les kilomètres.
La prospection doit se dérouler selon un protocole précis, fruit du travail et de la collaboration depuis plusieurs années d’équipes de naturalistes et de scientifiques.
 

La Haute-Garonne compte 22 carrés centraux à prospecter, sur deux périodes :

 

  • février – mars pour le premier « passage »,
  • mai – juin pour le second « passage ».
 
La LPO Haute-Garonne assure la coordination départementale de cette enquête, à laquelle toutes les associations naturalistes sont associées, afin d’agir Ensemble pour la préservation de ces espèces.
La LPO est un acteur historique de la protection des oiseaux et de la défense de la biodiversité au plan national : le groupe Haute Garonne apporte un surcroît de bonnes volontés et de moyens à ceux qui sont déjà mis en œuvre : la défense de la biodiversité ne peut que profiter d'une plus grande capacité d'action.
2015 – 2017 : trois années dédiées aux rapaces nocturnes
Les bénévoles désirant s’associer à cette action de terrain sont les bienvenus et peuvent nous contacter, soit pour participer aux prospections, soit pour prendre en charge tout ou partie d’un carré en 2016 ou 2017.
Vous êtes nombreux/ses en effet à nous proposer votre aide et à nous demander comment agir à votre tour, avec nous, pour la défense de la biodiversité : les actions de sauvegarde commencent bien souvent par des inventaires et des suivis.
2015 – 2017 : trois années dédiées aux rapaces nocturnes
Source photos : site lpo mission rapaces

Publié dans Accueil