Hirondelles : animation et suivi sur les bancs de l'école

Publié le par Groupe LPO 31

Un dicton populaire dit qu'une hirondelle ne fait pas le printemps...mais s'il est bien un oiseau que l'on s'attache à voir pour vérifier que le printemps tant attendu est bien là, enfin là, c'est l'hirondelle. Cela est tellement vrai que les hirondelles jouissent d'un immense capital de sympathie dans le public, ce qui, hélas, ne suffit plus à changer la donne : le nombre des hirondelles diminue.

Hirondelle des fenêtres ©Monique Pinto

Hirondelle des fenêtres ©Monique Pinto

Le contexte :

 

Les hirondelles (ainsi que les martinets) bénéficient d’un statut de protection intégral en France depuis la loi du 10 juillet 1976.

Les hirondelles ont connu un dramatique déclin depuis le milieu du 20e siècle malgré leur statut de protection réglementaire. La tendance demeure préoccupante actuellement avec une évolution défavorable depuis 1989 : -41 % pour l’Hirondelle de fenêtre et -12 %pour l’Hirondelle rustique (source: MNHN, 2010).

 

En 2012 et 2013, la LPO a lancé une grande enquête nationale « hirondelles » dont l’objectif était de cartographier la répartition des populations d’hirondelles sur le territoire métropolitain et, dans la mesure du possible, d’évaluer l’état de santé des populations.

 

Cette enquête visait les trois espèces d’hirondelles les plus largement répandues à l’échelle nationale : Hirondelles de fenêtre, rustique et de rivage.

Le site http://www.enquete-hirondelles.fr/  a été mis en place dans le cadre de cette enquête participative : les bénévoles peuvent y trouver toutes les informations relatives à cette enquêtes et également s’inscrire sur ce site afin d’y enregistrer leurs données d’observation.

 

Pour les futures années, ce site reste en effet actif et la LPO encourage les bénévoles à continuer à faire part de leurs observations d’hirondelles dans les années à venir afin d’en savoir plus sur l’évolution de ces espèces.

 

Des documents d’aide sont téléchargeables (fiches espèces et petit guide d’aide à la prospection).

©Monique Pinto

©Monique Pinto

C'est dans ce contexte difficile que le  groupe LPO31, mené par son délégué Gwenaël Pédron, a décidé en juin 2014 d'initier un premier suivi hirondelles sur la commune d'Arbas. Ce suivi de la population d'hirondelles à Arbas a eu un impact d'autant plus important et porteur d'avenir que cette démarche a associé les enfants de l'école primaire et leur professeur des écoles. Cette initiative sera évidemment, reconduite l'année prochaine.

Publié dans Accueil